1965 Ferrari 275 GTB Alloy by Scaglietti

€2.400.000 - €2.800.000

RM | Sotheby's - PARIS 2018 - Offered on: Wednesday, February 7, 2018


Chassis No.
Engine No.
Gearbox No.
08069
08069
292

Documents: UK V5

  • Desirable ‘long-nose’, alloy-bodywork 275 GTB
  • Single ownership for 40 years
  • Fully restored by GTO Engineering in its original colour scheme
  • Best in Class at Salon Privé in 2015
  • Ferrari Classiche certified, matching numbers throughout
Built in 1965 by Ferrari as a desirable long-nose, alloy-bodywork 275 GTB with triple Weber carburettors, chassis no. 08069 was finished in Argento Metallizatto (106-E-1) over a Nero (VM 8500) interior, exactly as it is presented today. According to Ferrari historian Marcel Massini, this 275 GTB was delivered new via Ferrari’s official distributor in Milan, M. Gastone Crepaldi S.a.S., to Mr Zaniboni. Zaniboni kept his Alloy 275 for a few years before selling it to its second Italian owner, Mr Ghisa, who was living near Trieste.

Sometime in the early 1970s, the car was imported from Italy to the U.S. and was subsequently purchased by Ronald DeLorenzo of Youngstown, Ohio. DeLorenzo had offered the 275 for sale in the July 1974 issue of Road & Track magazine; the advertisement noted that it was still wearing its original silver over black color scheme, with only 31,000 km on the odometer and commented that DeLorenzo was the car’s only American owner. The advertisement caught the eye of another enthusiast in Ohio, Raymond Boniface, who purchased the car from DeLorenzo for $6,700, and it remained with him for the following four decades.

As a well-regarded collector of Italian cars in the area, this 275 GTB saw frequent use in Boniface’s ownership, and the odometer was showing an original 59,000 km from new by the time he sold it in 2014. Whilst in his custody, the car was remarkably well preserved, having been repainted red just once by Joe Piscazzi of Akron, Ohio, in the 1970s. In addition to being driven to local shows in Ohio, it was shown on occasion at larger shows in the Northeast United States, such as the Ferrari Club of America’s annual meet at Watkins Glen in 1990 and the Meadow Brook Concours d’Elegance in Michigan.

Upon its return to Europe in 2014, this 275 GTB was immediately sent to the marque experts at GTO Engineering where it was subjected to a ground-up restoration, returning it to its highly attractive original colours. During the restoration, the car was found to be totally free of corrosion, and minimal metalwork was required. Invoices and receipts documenting the restoration are included on file along with Ferrari Classiche Certification, confirming its exceptional level of originality throughout and matching numbers. Shown at Salon Privé in 2015, this 275 GTB won its class as a testament to the quality of its restoration.

Widely considered to be one of the greatest Ferraris produced of the 1960s due to its stunning design and perfect weight balance, the 275 GTB will always have great appeal and none more so than the alloy-bodied cars with fewer than 60 road examples built. Emerging from an impressive 40 years of cherished ownership as a highly original example, chassis 08069 provided the perfect basis for a stunning GTO Engineering restoration. Classiche certified, matching numbers and beautifully restored, this alloy-bodied 275 GTB is presented today as one of the finest ’60s Ferraris in existence with an exceptional history.


• Désirable 275 GTB "nez long", carrosserie aluminium

• Un seul propriétaire pendant 40 ans

• Complètement restaurée par GTO Engineering dans sa teinte d'origine

• Premier prix de sa catégorie au concours Salon Privé 2015

• Certifiée Ferrari Classiche, tous numéros concordants

Cette désirable 275 GTB "nez long", à carrosserie aluminium et trois carburateurs Weber, portant le numéro de châssis 08069, a été produite en 1965 de teinte "Argento Metallizatto" (106-E-1) avec intérieur "Nero" (VM 8500), exactement comme elle se présente aujourd'hui. Selon l'historien Ferrari Marcel Massini, cette 275 GTB a été livrée neuve par le biais du distributeur Ferrari officiel à Milan, Gastone Crepaldi S.a.S, pour M. Zaniboni. Celui-ci a gardé sa voiture pendant quelques années avant de la céder à son deuxième propriétaire italien, M. Ghisa, qui habitait près de Trieste.

Au début des années 1970, la voiture a été exportée aux États-Unis où elle a été vendue à Ronald DeLorenzo, de Youngstown (Ohio). DeLorenzo a ensuite proposé la voiture à la vente dans le numéro de juillet 1974 du magazine Road & Track ; la petite annonce précisait que la 275 GTB se présentait toujours de teinte argent avec intérieur noir et que le compteur indiquait 31 000 km. DeLorenzo indiquait aussi qu'il était le seul propriétaire américain. Cette annonce tombait sous les yeux d'un autre passionné de la région, Raymond Boniface, qui achetait la voiture à DeLorenzo pour 6 700 $. Il l'a ensuite gardée pendant 40 ans.

Boniface était un collectionneur de voitures italiennes bien considéré dans sa région, et il a fait une usage régulier de cette 275 GTB. Quand il s'en est séparé, en 2014, la voiture affichait 59 000 km et, pendant qu'elle était entre ses mains, elle a été remarquablement bien préservée, n'étant repeinte qu'une seule fois en rouge par Joe Piscazzi, d'Akron (Ohio), dans les années 1970. En plus de prendre part à des réunions locales, la voiture a aussi participé à des meetings plus importants au nord-est des États-Unis, comme la rencontre annuelle du Ferrari Club of America à Watkins Glen ou le concours d'élégance de Meadow Brook, dans le Michigan.

Après son retour en Europe en 2014, cette 275 GTB a été immédiatement envoyée chez GTO Engineering, spécialiste de la marque, où elle a fait l'objet d'une restauration complète et a retrouvé ses belles teintes d'origine. Au cours de la remise en état, il a été constaté que la carrosserie ne présentait aucune trace de rouille, et le travail de tôlerie a été réduit au minimum. Les factures et reçus correspondant aux travaux sont inclus au dossier de la voiture, à côté du certificat de Ferrari Classiche qui confirme son état d'origine exceptionnel et ses numéros concordants. Présentée en 2015 au concours Salon Privé, cette 275 GTB a remporté le premier prix de sa catégorie, véritable hommage à la qualité de sa restauration.

Largement considérée comme une des meilleures Ferrari des années 1960 grâce à son dessin magnifique et sa parfaite répartition des poids, la 275 GTB sera toujours très recherchée, en particulier dans sa version à carrosserie aluminium dont moins de 60 exemplaires ont été produits pour la route. Après être resté 40 ans entre les mains d'un propriétaire méticuleux et présentant un état d'origine rare, ce châssis 08069 a fourni à GTO Engineering une base parfaite pour une restauration de haut niveau. Certifiée Ferrari Classiche, avec ses numéros concordants et superbement restaurée, cette 275 GTB aluminium est présentée aujourd'hui comme une des plus belles survivantes des Ferrari des années 1960, avec un historique exceptionnel.



Lot Number
120

Suggested lots in Paris 2018

DSC_0119.jpg

7 February 2018

Paris

Place Vauban, Paris, France

RM | SOTHEBY'S

Go To Auction
dji_0026.jpg

10 March 2018

Amelia Island

The Ritz-Carlton, Amelia Island, Florida

RM | SOTHEBY'S

Go To Auction