2005 Maserati MC12

€2.000.000 - €2.500.000 Offered without reserve

RM | Sotheby's - PARIS 2018 - Offered from a Private Collection - Offered on: Wednesday, February 7, 2018


Chassis No.
ZAMDF44B000012085

Documents: Cancelled Italian Libretto

  • One of only 50 MC12s built
  • 12,500 km from new
  • Maserati’s iconic 21st century supercar
After years of financial instability and lacklustre sales, Maserati was finally back on its feet by the mid 2000s, bolstered by successful sales of the Spyder, Coupe and Quattroporte models, and was at the point where they could create a new “halo” car for the brand. Under the ownership of Fiat S.p.A, the platform of Ferrari’s Enzo was utilized and Maserati’s engineers were left the Herculean task of improving upon of the greatest supercars ever built.

With its design penned by Frank Stephenson, the MC12’s beautiful coachwork laid over the Enzo’s mechanicals gave the car its very own personality and charisma. Thanks to its massive rear spoiler, the MC12 created more downforce than the Enzo, and the biggest difference was of course the presence of a removable hardtop, making for a truly unique driving experience on the open road. The differences between the two were more than just skin deep. The MC12 boasts slightly different engine mapping and traditional dampers instead of the electric dampers of the Enzo, as well as gear-driven cams rather than the Enzo’s chain-driven cams.

This supercar, however, would not be confined to the streets. The race-ready version of the MC12, the MC12 Corsa, was campaigned in the FIA’s GT and GT1 World Championship Series where it proved to be a formidable contender. Vitaphone Racing secured five consecutive team championships and a sixth of the first season of GT1 in 2010. Furthermore, Maserati won the Manufacturer’s Cup in 2005 and 2007 and six Drivers’ Championships, four in the FIA GT Championship from 2006 to 2009, one for the 2006 Italian GT Championship and another in the newly formed FIA GT1 class in 2010.

One of the earliest MC12s built, this particular example was delivered new to its native Italy on 3 January 2005 to businessman Renzo Zoppas, whose family business deals in the production of refrigerators and other household appliances in Italy. Passing into the ownership of another Italian in 2008, the car was imported into Germany by 2010, where it has remained ever since. Purchased by the current owner roughly five years ago, it has been driven regularly and currently has 12,500 km on its odometer from new, some 3,000 of which are from the current ownership.

Regularly maintained throughout its life, the car’s last service was completed by Maserati Eberlein last year. The car presents in highly original condition throughout, still wearing its original paint, and has been fitted with an aftermarket reversing camera to make low-speed manoeuvres easier.

With only 50 examples produced, the MC12 is without question the rarest and most desirable Maserati produced thus far into the 21st century, offering world-beating performance befitting of one of the most illustrious names in the Italian automotive industry. Driven regularly and always serviced on a regular basis, this would be an excellent example for the enthusiast looking to get behind the wheel of one of the greatest cars to wear the Maserati badge, and one that has already become widely recognized as a truly iconic automobile.


• Produite à 50 exemplaires seulement

• 12 500 km d'origine

• L'ultime supercar Maserati du XXIe siècle

Après des années d'instabilité financière et de ventes incertaines, Maserati retrouvait enfin la santé au début des années 2000. Grâce à la commercialisation encourageante de la gamme des Spyder, Coupé et Quattroporte, il devenait possible pour le constructeur de lancer un nouveau modèle phare. Alors dans le giron de Fiat S.p.A, il était décidé d'utiliser la plateforme de la Ferrari Enzo et de confier aux ingénieurs Maserati la mission particulièrement difficile d'améliorer ce qui était alors la meilleure supercar jamais produite.

Avec son dessin tracé par le crayon de Frank Stephenson, la carrosserie magnifique enveloppant la mécanique de l'Enzo donnait à la MC 12 sa propre personnalité et un charisme particulier. Grâce à son énorme spoiler, la MC12 générait plus d'effet de sol que l'Enzo, la principale différence entre les deux voitures étant bien sûr la présence d'un hard-top amovible, ce qui apportait des sensations uniques sur route ouverte. Mais ces différences allaient plus loin que le seule carrosserie : la MC12 présentait un réglage moteur légèrement différent et des amortisseurs traditionnels au lieu des éléments électriques de l'Enzo. De plus, le moteur était doté d'une distribution commandée par pignons, au lieu des chaînes de l'Enzo.

Mais cette supercar ne s'est pas bornée aux routes publiques. La MC12 Corsa, version compétition de la MC12, a pris part au Championnat du Monde GT et GT1 de la FIA où elle s'est révélée une redoutable concurrente. Ainsi, Vitaphone Racing décrochait cinq titres d'équipe consécutifs et un sixième lors de la première saison GT1 en 2010. De plus, Maserati remportait la Coupe des Constructeurs en 2005 et 2007, ainsi que six titres Pilotes : quatre lors du Championnat GT FIA de 2006 à 2009, un lors du Championnat GT d'Italie 2006 et un dernier dans le cadre de la nouvelle catégorie GT1 FIA créée en 2010.

La voiture que nous proposons, une des premières MC12 produites, a été livrée neuve le 3 janvier 2005 dans son Italie natale à l'homme d'affaires Renzo Zoppas, dont l'entreprise familiale se consacre à la fabrication de réfrigérateurs et appareils électroménagers en Italie. Après être passée en 2008 entre les mains d'un autre propriétaire italien, la voiture était exportée en 2010 en Allemagne, d'où elle n'est plus repartie. Achetée par son propriétaire actuel il y a environ cinq ans, elle a été utilisée régulièrement et son compteur affiche aujourd'hui 12 500 km d'origine, dont 3 000 parcourus par son dernier propriétaire.

Régulièrement entretenue depuis l'origine, la dernière révision dont cette voiture a fait l'objet a été réalisée l'an dernier chez Maserati Eberlein. Elle se présente en très bel état d'origine à tous points de vue et elle est encore revêtue de sa peinture d'origine. Elle a été équipée d'une caméra de recul, de façon à faciliter les manœuvres à basse vitesse.

Avec une production limitée à 50 exemplaires, la MC12 est sans aucun doute la Maserati plus rare et la plus désirable du XXIe siècle. Elle offre des performances que peu de voitures égalent et qui sont à la hauteur d'une des marques les plus illustres de l'industrie automobile italienne. Utilisée régulièrement et toujours entretenue de façon assidue, elle constitue un excellent choix pour le passionné cherchant à s'installer au volant d'une des meilleurs voitures portant le badge Maserati, et déjà largement reconnue comme une machine digne de porter le statut d'icône.



Lot Number
124

Suggested lots in Paris 2018

DSC_0119.jpg

7 February 2018

Paris

Place Vauban, Paris, France

RM | SOTHEBY'S

Go To Auction
dji_0026.jpg

10 March 2018

Amelia Island

The Ritz-Carlton, Amelia Island, Florida

RM | SOTHEBY'S

Go To Auction