1970 Lamborghini Jarama 400 GT by Bertone

Sold For €128.800

RM | Sotheby's - PARIS 2017


Chassis No.
Engine No.
10018
40357

Documents: Swiss Carte Grise

  • Retains its original engine
  • Certificate of Original Configuration from Lamborghini S.p.A.
  • One of only 177 examples built; one of the rarest models in Lamborghini history
350 bhp, 3,929 cc double overhead-cam V-12 engine, five-speed manual transmission, front and rear McPherson strut suspension with lower A-arms, coil springs, and anti-roll bar; and four-wheel disc brakes. Wheelbase: 93.6 in.

By the late 1960s, in order to comply with American safety and emissions regulations, it became necessary for Lamborghini to replace the Islero Coupé. With Gianpaolo Dallara’s departure from Sant’Agata, the task of crafting a replacement fell to his former assistant and now chief engineer, Paolo Stanzini. Stanzini shortened the Espada’s chassis by 10.7 inches, whilst retaining most of the fundamental structure and running gear.

With the wide track of the Espada as a base, Bertone’s Marcello Gandini penned a purposeful and broad-shouldered look to the car, with flared wheel arches, NACA bonnet air intakes, and unique hooded headlamps. Early cars also featured magnesium alloy wheels from the iconic Miura. The talent of Stanzini and Gandini resulted in a purposeful and luxurious GT car with a top speed of 162 mph thanks to its 4-litre engine delivering 350 brake horsepower.

The car offered here is a very early example (#18), which was delivered to Switzerland in January 1971 via Garage Foitek. The car has remained in Switzerland ever since. It is believed that the car once formed part of the collection of Jean Wicki, the 1972 Olympic Gold Medal Winner in the four-man bobsleigh, and Lamborghini aficionado The car is a matching-numbers example as confirmed by the Lamborghini factory and in very good and largely original condition, benefiting from recent servicing, replacement of the interior carpets, and cosmetic tidying. It is believed that the current mileage of 77,000 kilometres is likely to be accurate.

The current owner has enjoyed the car throughout his ownership and reports that the engine pulls nicely through the gears with its characteristic V-12 sound. The car has a Swiss Veteran Car Inspection certificate, valid until June 2019. This is a rare chance to buy and own a previously under-appreciated Italian V-12-engined sports car, which is rapidly finding its rightful place as one of Lamborghini’s great designs and a car said to have been Ferruccio’s favourite.


Moteur V12, 3 929 cm3, 350 ch, 2 ACT par banc, transmission manuelle cinq rapports, suspension avant et arrière avec jambes MacPherson, triangles inférieurs, ressorts hélicoïdaux, barre antiroulis ; freins à disques sur les quatre roues. Empattement 2 377 mm.

• Moteur d'origine

• Certificat de Configuration d'Origine par Lamborghini S.p.A.

• Seulement 177 exemplaires produits ; une des Lamborghini les plus rares de l'histoire de la marque

A la fin des années 1960, de façon à se conformer aux règles américaines sur la sécurité et la pollution, il devint nécessaire pour Lamborghini de remplacer le coupé Islero. Après le départ de Gianpaolo Dallara de la firme de Sant’Agata, la tâche de concevoir une remplaçante revenait à son ancien assistant devenu ingénieur en chef, Paolo Stanzani. Il raccourcissait le châssis de l'Espada de 27 cm, tout en conservant la plus grande partie de la structure et des trains roulants.

En s'appuyant sur la voie large de l'Espada, Marcello Gandini dessinait chez Bertone une voiture à l'allure déterminée, avec des ailes élargies, des prises d'air NACA sur le capot et des phares escamotables spécifiques. Les premiers exemplaires étaient aussi équipés de jantes en magnésium identiques à celles de la célèbres Miura. Le talent de Stanzani et Gandini permettait de faire naître une GT performante et luxueuse, capable d'atteindre 260 km/h en pointe, grâce à son moteur 4 litres développant 350 ch.

La voiture que nous proposons ici fait partie des premiers exemplaires (n°18), et a été livrée en janvier 1971 en Suisse, via le Garage Foitek. Elle est ensuite restée dans ce pays toute son existence.On compte Jean Wicki parmi les précédents propriétaires, détenteur de la médaille d'or au Jeux Olympiques 1972 en bobsleigh à quatre, et passionné des voitures Lamborghini. La voiture a des numéros concordant ("matching numbers"), comme l'a confirmé l'usine Lamborghini. Elle se présente dans un très bon état largement d'origine et a bénéficié d'une révision récente, avec remplacement des moquettes et quelques travaux cosmétiques. Selon le propriétaire le kilométrage de 77,000 km est très probablement d’origine.

L'actuel propriétaire a bien profité de la voiture depuis qu'elle est entre ses mains, et il précise que le moteur accélère vigoureusement en étant accompagné du son caractéristique du V12. La voiture a passé son contrôle technique Suisse pour des voitures de collection qui est valable jusqu’à Juin 2019. Il s'agit d'une rare occasion d'acheter et de posséder une italienne de sport sous-évaluée, équipée d'un moteur V12, qui est en train de s'affirmer comme une des meilleures voitures produites par Lamborghini et qui aurait été la préférée de Ferruccio.



Lot Number
105
DSC_0119.jpg

7 February 2018

Paris

Place Vauban, Paris, France

RM | SOTHEBY'S

Go To Auction
dji_0026.jpg

10 March 2018

Amelia Island

The Ritz-Carlton, Amelia Island, Florida

RM | SOTHEBY'S

Go To Auction